Mon Aquarelle

Je me décide à faire un petit article sur ma boîte d’aquarelle, je sais que certains sont curieux de connaître les couleurs que j’utilise !

Je n’ai pas pour prétention de vous faire un cours sur l’aquarelle, je vous parle juste de mon expérience. Si vous voulez en connaître plus, on trouve beaucoup de sites qui sont très détaillés sur le choix des couleurs (couleurs chaudes/froides, transparentes/opaques, 1 ou plusieurs pigments…).

Après avoir longtemps utilisé les demi godets, j’ai préféré changer et opter pour l’aquarelle en tubes. D’abord pour une raison d’économies, nous sommes trois à peindre à la maison, c’est donc vite rentabilisé, mais surtout parce que je trouve que l’aquarelle en tube est plus facile à diluer et donc à utiliser.

Gwenaelle scharlipp - sennelier 1

J’ai lu beaucoup d’articles sur le net sur l’usage du godet ou du tube, le plus souvent on nous dit que l’aquarelle en tubes est destinée au travail en atelier et celle en godets est plus facile à utiliser en extérieur. J’ai trouvé un compromis, je met mon aquarelle en tubes dans des demi-godets 😉 et je peux ainsi l’utiliser en extérieur et à la maison.

Gwenaelle scharlipp - nuancier 1

Ensuite, le plus dur, c’est de composer sa boîte, de choisir les bonnes couleurs, celles qui vont nous faire vibrer… Et ça, je pense que ça se fait sur du long terme, on a tendance au départ à vouloir mettre trop de couleurs, ça coûte cher et en plus ça alourdit la boîte ! J’ai 28 nuances dans ma palette et c’est déjà trop même si je les utilise toutes.

Je choisis toujours de l’aquarelle extra-fine qui est de meilleure qualité, le taux de pigments est plus élevé et les aquarelles se conservent mieux dans le temps. J’ai ma marque fétiche, Sennelier, d’une part, c’est une aquarelle de très bonne qualité, avec un très grand choix de couleurs et en plus, c’est une marque française avec une très belle histoire.

Je fais toutefois quelques infidélités à la marque avec quelques tubes Daniel Smith et Winsor & Newton.Gwenaelle scharlipp - nuancier 2

Je ne vous fais pas patienter plus longtemps, voici la liste des couleurs que j’utilise avec quelques petites annotations :

  • Aureoline – Sennelier
  • Jaune de Naples – Sennelier
  • Orange de Saturne – Sennelier
  • Laque de Garance Rose dorée – Sennelier
  • Rouge de Quinacridone -Sennelier
  • Laque de Garance rose – Sennelier
  • Pourpre dioxazine – Sennelier
  • Cendre Bleue – Sennelier (Je l’utilise beaucoup pour mes ciels)
  • Bleu de Phtalo vert – Sennelier
  • Cobalt veritable – Sennelier
  • Bleu outremer – DS
  • Bleu indanthrène – DS
  • Bleu de Prusse – Sennelier
  • Vert turquoise – Sennelier
  • Vert emeraude veritable – Sennelier
  • Vert anglais clair – Sennelier
  • Vert olive – Sennelier
  • Vert de vessie – Sennelier (mon vert préféré, associé le plus souvent au vert de Perylène)
  • Vert sapin – Sennelier
  • Vert de Perylène – Winsor & Newton (l’incontournable de ma palette, il me sert pour les ombres des arbres et arbustes)
  • Ocre jaune – Sennelier
  • Or de Quinacridone – Sennelier (mon coup de coeur ! un très joli ocre à l’aspect brillant)
  • Terre de Sienne Brûlée – Sennelier
  • Terre d’ombre Naturelle – Sennelier
  • Sepia doré – Sennelier
  • Gris chaud – Sennelier (celui-ci il est présent sur tous mes dessins où il y a de l’architecture, c’est mon Must Have !)
  • Gris de Payne – Winsor & Newton
  • Clair de lune – Daniel Smith (le petit nouveau qui vient de rejoindre ma palette, il est en phase de test pour l’utiliser pour les ombres)

Ce sont mes choix de couleurs, elles ne sont peut être pas adaptées à tous, à vous de faire vos propres expériences.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Anne-Marie Desternes-André dit :

    Merci beaucoup Gwénaëlle pour ce partage. C’est très gentil. Tout comme toi mes préférences vont depuis longtemps pour Sennelier; je raffole de l’ « orange de saturne », le  » cendre bleu  » et depuis que je me suis mise à utiliser les verts tout prêts j’ai adopté le vert turquoise et le vert émeraude. J’ai remplacé l’ocre jaune par la sienne naturelle qui est plus transparente. j’utilise le « terre de sienne brûlée » et le marron de pérylène ». Par contre je ne connais pas le « gris chaud  » ni le « clair de lune » ni le « sépia doré » (qui est sans doute plus lumineux que le sépia normal) et du coup j’ai fort envie de les essayer. Je n’ai pas encore de DS, je voulais me commander le « lavande » « le connais-tu ? …. mais je vais te copier et acquérir le « clair de lune » …. encore une belle commande en perspective…. Tant pis pour les finances, j’adore la couleur ! A bientôt Gwénaëlle !

    J'aime

  2. bysileo dit :

    Merci pour ce super article, les petites infos, merci de partager tout ça… on a l’impression d’entrer en coulisses

    J'aime

    1. Je pense continuer avec d’autres petits articles sur ma façon de peindre 😉

      J'aime

  3. Célimène dit :

    Merci pour ce généreux partage. Et pour vos réalisations. je suis bouche bée à chaque nouvelle parution. Vos peintures sont splendides et quel merveilleux regard sur la Bretagne !! Tous les Office de tourisme devraient s’attacher vos services. Encore bravo !

    J'aime

    1. Merci pour ce gentil commentaire 💜💜💜 ça me touche. Et pour mon interprétation de la Bretagne, c’est tellement facile quand on habite une si belle région, l’inspiration est partout !

      J'aime

  4. Wegel dit :

    Merci pour tes conseils j ai préparé ma palette aujourd hui et tes conseils m ont bien aidé

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s